Moins de temps en magasin, plus de temps en ligne : comment influencer les consommateurs en 2021 ?

Avec le Covid-19, les consommateurs français ont pris de nouvelles habitudes, anticipant davantage leurs courses et limitant le temps passé en magasin. Dans le même temps, le digital, qui était déjà très présent dans nos vies, a pris encore plus de place. Dans ce contexte, quels sont les leviers pour influencer les comportements d’achat et encourager la découverte de nouveaux produits ? Voici quelques idées et initiatives mises en place par les marques pour séduire les consommateurs en 2021.

Des courses plus rapides et efficaces

Selon une étude réalisée par Mood Media, 63 % des consommateurs français disent passer moins de temps en magasin qu’auparavant. Plus question de traîner dans les rayons pour découvrir les nouveautés, les courses doivent désormais être efficaces pour limiter les risques sanitaires.

Scott Moore, Directeur Marketing de Mood Media, explique :

« De nombreux consommateurs passent moins de temps en magasin et dépensent moins à chacune de leur venue, ce qui signifie qu’ils ne sont plus des consommateurs qui se détendent en faisant du shopping mais, comme s’ils avaient une mission, ils s’efforcent d’entrer et de sortir le plus rapidement possible ».

Pour optimiser le temps passé en magasin, la grande majorité des consommateurs ont recours à une liste de courses, réfléchissant avant de se déplacer à ce qu’ils vont acheter en magasin. 4 Français sur 10 (43 %) font systématiquement une liste de courses selon une étude Feeleat menée au cours de l’été 2020. Seuls 9 % des consommateurs indiquent ne jamais faire de liste.

Notre sondage consommateurs réalisé en fin d’année 2020 révélait une utilisation grandissante de la liste de courses alors que la pandémie se prolonge. 25 % des consommateurs affirment faire plus souvent une liste de courses qu’avant le début de la crise sanitaire. Ce chiffre est encore plus important chez les jeunes : près d’un tiers des 25 – 24 ans (31 %) ont plus souvent recours à une liste de courses qu’avant.

Cette tendance est aussi liée au fait que les Français cuisinent davantage depuis le début de la pandémie. Avec la fermeture des restaurants et le couvre-feu, ils ont tendance à planifier leurs repas à l’avance, à rechercher des recettes et à acheter les ingrédients nécessaires en amont. Ainsi, d’après notre étude, 32 % des foyers prévoient davantage leurs prochains repas qu’ils ne le faisaient avant la crise sanitaire.

Une plus grande utilisation des réseaux sociaux

Si le magasin était jusque-là l’une des premières sources de découverte d’un nouveau produit, les réseaux sociaux jouent un rôle grandissant. Et, avec les restrictions liées à la crise, les Français passent beaucoup plus de temps en ligne et sur les réseaux sociaux. En 2020, selon l’étude annuelle de Médiamétrie, le temps passé chaque jour sur Internet a augmenté de 15 % atteignant une moyenne de 2h25 par personne. Séduire en ligne, avant les achats en magasin, devient donc un enjeu crucial.

La marque Funky Veggie par exemple a largement construit sa notoriété via Instagram, où elle compte actuellement plus de 86 000 followers. C’est de fait la 1ère marque alimentaire française sur Instagram. Pour mettre en valeur ses produits et inspirer les consommateurs, Funky Veggie propose régulièrement de nouvelles recettes, parfois réalisées en live. La marque a même édité un petit livre de recettes à télécharger. Camille Azoulai, co-fondatrice de la marque, expliquait à Ecommercemag :

« C’est le digital qui constitue notre plus gros canal d’acquisition ».

Le marketing d’influence est aussi une manière très efficace de booster sa visibilité sur les réseaux sociaux. Chez Shopmium, nous avons ainsi accompagné des marques en 2020 avec notre dispositif de social amplification, leur permettant de nouer des partenariats avec des influenceurs et micro-influenceurs très actifs sur Instagram. Aux Fourneaux (36 400 abonnés sur Instagram) a ainsi publié une recette à base de fromage Philadelphia et Tangerine Zest (9 800 abonnés) une recette utilisant du lait Candia. Dans l’univers hygiène-beauté, The Daily Paris (18 400 abonnés) a fait part de son test de la gamme A-Oxitive d’Avène.

De plus en plus de marques s’essayent aussi à TikTok, dont l’utilisation a fortement progressé ces derniers mois, lançant des défis pour faire le buzz. Brossard a par exemple lancé en septembre 2020 le #LeBrownieMouv’ challenge pour promouvoir ses produits auprès des adolescents. Plusieurs influenceurs ont réalisé une chorégraphie avec un Brownie Brossard, et ont invité leurs followers à en faire de même. Le défi a bénéficié du statut de challenge officiel, boostant fortement sa visibilité.

female-food-blogger-streaming-home-with-smartphone-while-cooking

La montée en puissance du jeu vidéo

Autre grand gagnant de la pandémie : le jeu vidéo, qui a recruté beaucoup de nouveaux adeptes. En 2020, les Français ont massivement joué comme en témoignent les ventes record de consoles. Ce phénomène ne touche pas que les jeunes puisque les plus de 35 ans se sont aussi mis aux jeux vidéo et aux pocket games sur mobile.

Le jeu vidéo est aujourd’hui un formidable terrain de jeu et d’expérimentation pour les marques, pour se faire connaître des consommateurs et booster leur capital sympathie. Pringles était déjà très investi dans le jeu vidéo, via des partenariats avec Xbox et avec des émissions ciblant les gamers. La marque a décidé d’aller plus loin et de lancer une campagne directement dans un jeu vidéo.

En janvier 2021, Pringles a ainsi annoncé la cocréation d’un nouveau personnage dans le jeu populaire West of Dead. Pour le lancement, la marque s’est associée à Leah Viathan, un streamer anglais très connu dans le milieu du gaming. Au cours d’une de ses émissions en direct, le nouveau personnage – un zombie appelé Frank – s’est échappé du jeu vidéo pour se rendre dans le salon de Leah et attraper sa boîte de Pringles.

Nicolas Borri, Directeur Marketing Kellogg’s, expliquait au moment du lancement :

« Nous savons que les joueurs de jeux vidéo aiment l’inattendu et nous nous sommes vraiment amusés en créant cette expérience aussi fascinante que stimulante pour eux. C’est génial de voir que même Frank le zombie avait hâte de mettre la main sur des Pringles. Nous espérons que les fans de snacking et de jeux vidéo apprécieront de rencontrer Frank lors de leur prochaine partie de West of Dead ».

La quête d’offres promotionnelles et de réductions

Si beaucoup de marques choisissent donc d’aller chercher les consommateurs là où ils sont – sur les réseaux sociaux et sur les plateformes de jeu vidéo – d’autres misent sur des offres spéciales pour les attirer et générer des ventes.

En effet, de nombreux foyers ont subi une baisse de revenus avec la pandémie, renforçant leur intérêt pour les réductions et les bons plans. Ainsi, selon une étude Tiendeo, la recherche d’offres promotionnelles a plus que doublé en janvier 2021 comparé à janvier 2020 (+ 106 %). Cette même étude souligne que 80 % des consommateurs s’informent désormais en ligne sur les offres et les promotions.

Par ailleurs, la moitié des foyers (50 %) sont aujourd’hui omnicanaux, réalisant à la fois des achats de produits de grande consommation en magasin et en e-commerce. 59 % des consommateurs omnicanaux sont en recherche active de promotions. 26 % indiquent que cette quête est plus forte depuis la crise sanitaire.

La promotion est donc un critère fort pour établir sa liste de courses, avec la consultation d’applications mobiles comme Shopmium. De fait, 86 % des utilisateurs de Shopmium consultent l’application chez eux, avant d’aller faire leurs courses en magasin.

young-woman-using-phone-while-attending-online-class

L’envie de se divertir

Dernière tendance pour influencer les consommateurs et s’attirer leurs faveurs : jouer la carte de l’humour et du fun. Alors que nos vies sociales et culturelles sont limitées, il y a une vraie envie de se divertir et de s’amuser pour lutter contre la morosité.

C’est le choix qu’a fait Danette, 3ème marque la plus influente sur Internet en 2020 derrière Bonduelle et Coca-Cola selon une étude Ultramedia. La marque a bâti une communauté forte en s’appuyant sur l’humour et un ton libre et décomplexé, avec des blagues potaches, des défis ou encore des memes. Le nombre de mentions de la marque a été multiplié par 10 en 2020 et le hashtag #Danettelovers a vu sa popularité exploser.

Cela confirme que les consommateurs ont envie de légèreté. En 2021, plus que jamais, l’humour reste un moyen efficace de créer un lien fort et de susciter la préférence !

Ainsi, si le digital influençait déjà beaucoup les consommateurs, son importance s’est renforcée avec la crise sanitaire. Les Français n’auront jamais passé autant de temps sur leurs écrans : pour se divertir, organiser leur vie, trouver de nouvelles idées de recettes ou encore identifier les meilleures offres promotionnelles.

Les achats en magasin sont désormais efficaces, laissant moins de place à l’improvisation, à la découverte et aux achats d’impulsions. Pour séduire les consommateurs en 2021, il s’agit désormais d’aller les chercher là où ils sont : sur les réseaux sociaux, les plateformes de jeux vidéo ou encore les applications mobiles promotionnelles.

Restez à l'écoute!

Inscrivez-vous pour être tenu au courant de nos actualités et des informations sur l'industrie.